Navigation – Plan du site

Apport de la micro-usure dentaire à la reconstitution du régime alimentaire des anciens Pascuans

Contribution of dental microwear to the reconstruction of ancient Easter Islanders’ diet
C. Polet, C. Bourdon, M. Vercauteren et J.-L. Slachmuylder

Résumés

Cette étude porte sur l’analyse de la micro-usure dentaire de 71 Pascuans ayant vécu entre le XIIIe et le XXe s. et dont les squelettes sont conservés au Musée Sebastián Englert (île de Pâques) ainsi qu’à l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

La face vestibulaire des premières et secondes molaires définitives a été examinée au microscope électronique à balayage à un grossissement de 178 fois. L e nombre de micro-stries, leur longueur et leur orientation ont été relevés dans une aire circulaire de 300 μm de diamètre à l’aide du logiciel Microware 4.02 de P. Ungar.

Le pattern de micro-usure des Pascuans indique une nourriture peu abrasive principalement d’origine végétale que l’on peut attribuer à la place prépondérante qu’occupait la patate douce dans leurs repas quotidiens. Une comparaison avec d’autres populations étudiées précédemment (des Médiévaux et des Néolithiques de Belgique) montre que le pattern de micro-usure des Pascuans présente le plus de similitudes avec les cisterciens de l’abbaye des Dunes de Coxyde chez qui la consommation de poisson marin est attestée. Des différences en fonction du sexe ou de l’âge au décès n’ont pas été observées. Notre étude montre néanmoins que le clan dit « royal » se distinguait des autres clans par sa micro-usure dentaire. Une plus grande consommation de produits d’origine animale dans le groupe socialement favorisé pourrait être à l’origine de cette distinction.

Contribution of dental microwear to the reconstruction of ancient Easter Islanders’ diet

This study concerns the analysis of the dental microwear of 71 Easter Islanders who lived between the 13th and the 20th centuries and whose skeletons are housed in the Sebastian Englert Museum (Easter Island) as well as the Royal Institute of Natural Sciences of Belgium.

The vestibular surface of the first and second permanent molars was examined by electron scanning microscope, at an enlargement of 178 times. The number of micro-striations, their length and their orientation were recorded in a circular area of 300 μm diameter using the Microware 4.02 program of P. Ungar.

The pattern of microwear of the Easter Islanders indicates consumption of food which was not very abrasive, mainly of plant origin, which can be attributed to the important place held by sweet potatoes in their daily diet. A comparison with other populations previously studied (medieval and Neolithic populations in Belgium) indicates that the pattern of dental microwear of the Easter Islanders presents the most similarities with that of the Cistercians of the abbey of Dunes de Coxyde who consumed marine fish. Differences according to sex and age at death were not observed. Our study shows nevertheless that the so-called “royal” clan is distinguished from the other clans by its dental microwear. More consumption of products of animal origin by the socially privileged group could be the reason for this distinction.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

C. Polet, C. Bourdon, M. Vercauteren et J.-L. Slachmuylder, « Apport de la micro-usure dentaire à la reconstitution du régime alimentaire des anciens Pascuans », Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 20 (3-4) | 2008, mis en ligne le 13 août 2009, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://bmsap.revues.org/6144

Haut de page

Auteurs

C. Polet

Unité d’Anthropologie Biologique, Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, Rue Vautier 29, B-1000 Bruxelles, Belgique, e-mail : caroline.polet@naturalsciences.be

C. Bourdon

Unité d’Anthropologie Biologique, Université Libre de Bruxelles, CP 192, A venue F.D. Roosevelt 50, B-1050 Bruxelles, Belgique.

M. Vercauteren

Unité d’Anthropologie Biologique, Université Libre de Bruxelles, CP 192, A venue F.D. Roosevelt 50, B-1050 Bruxelles, Belgique.

J.-L. Slachmuylder

Unité d’Anthropologie Biologique, Université Libre de Bruxelles, CP 192, A venue F.D. Roosevelt 50, B-1050 Bruxelles, Belgique.

Haut de page

Droits d’auteur

© Société d’anthropologie de Paris

Haut de page